Bec de perroquet du chien : une solution IMMÉDIATE aux crises

7 964 vues 20 commentaires
8 minutes de lecture

Votre chien souffre de problèmes moteurs, jusqu’à en gémir de douleur, et est globalement très fatigué ? Après radiographie, votre vétérinaire a diagnostiqué un bec de perroquet voire plusieurs vertèbres atteintes ? Vous cherchez une solution pour apaiser ses souffrances et rétablir sa santé au plus vite ?

Ne cherchez pas plus loin : nous avons la solution, naturelle et adaptée à sa physiologie, pour traiter le bec du perroquet du chien, et lui faire retrouver toute sa vitalité.

D’où vient le bec de perroquet du chien ?

Avant de trouver la solution adéquate, il est nécessaire de comprendre l’origine du problème qu’est le bec de perroquet.

Un problème que l’on confond avec l’arthrose chez le chien

Nous constatons que bien souvent, malheureusement, ce problème est méconnu ou mal connu de certains praticiens de santé. En effet, certains le confondent bien souvent avec une autre pathologie très courante : l’arthrose chez le chien, à l’origine de la formations d’ “ostéophytes”. Toutefois, il s’agit de bien différencier les deux, car elles n’ont pas la même origine, et donc pas le même traitement.

Un ostéophyte, symptôme d'arthrose du chien

Un “ostéophyte”, comme vous le voyez ci-contre, est une excroissance osseuse du plateau vertébral qui se forme lorsque le chien commence à développer de l’arthrose. Cette excroissance suit tout à fait le prolongement du plateau de la vertèbre afin d’augmenter la surface articulaire et donc de diminuer les contraintes de pression inter-vertébrale.

La radiographie d'un bec de perroquet chez le chien

A l’inverse, un bec de perroquet, tel que vous le constatez ci-contre, n’est en aucun cas un prolongement du plateau vertébral. Il s’agit d’une calcification progressive du disque intervertébral, que l’on appelle “syndesmophytose”. Cette calcification discales prend alors une forme bien spécifique, que l’on ne peut pas confondre avec l’arthrose et qui ressemble à un bec de perroquet.
A terme, les vertèbres finissent par souder totalement dans un pont osseux autour de l’articulation inter-vertébrale. Une fois les vertèbres soudées, on parle de colonne “bambou” car ne pouvant plus ou bien moins s’articuler.

On déplore bien souvent le fait de confondre ces deux pathologies vertébrales (arthrose et syndesmophytose) car, lorsque votre chien présente un bec de perroquet plus ou moins avancé, les traitements basés sur ceux de l’arthrose du chien n’auront bien souvent pas d’effet pour apaiser ses souffrances car l’origine est ailleurs. Il faut véritablement s’attaquer à la source du problème réel, pour faire cesser l’inflammation liée à la calcification en bec de perroquet des disques inter-vertébraux.

Le fait de s’attaquer directement à l’origine du problème permet un apaisement extrêmement rapide (en moins de 7 jours voire souvent en moins de 3 jours) dans les cas de crises inflammatoires.

Un réel problème vasculaire et nerveux

L’apparition des becs de perroquet provient à l’origine d’un réflexe viscéral. La dysfonction tissulaire de certains viscères ou organes tels que le foie, l’estomac, le pancréas ou les intestins de l’animal, entraînent un dysfonctionnement nerveux et vasculaire métamérique, c’est à dire au niveau d’une vertèbre et de son disque articulaire en correspondance avec l’innervation de l’organe atteint. C’est pourquoi ce sont souvent les mêmes vertèbres qui sont atteintes, de part leur intime relation avec certains organes et viscères majeur du système digestif du chien.

Schéma de l'origine du bec de perroquet dans l'organisme du chien

Pour faire simple : l’origine du bec de perroquet chez le chien vient bien de son système digestif car, s’il dysfonctionne, il est intimement lié au système de vascularisation et nerveux de la vertèbre, et a pour conséquence d’entraîner une calcification discale qui ressemble tant à un bec de perroquet.

Un lien indéniable avec l’alimentation

D’après notre expérience d’éleveurs à la nutrition animale depuis près de 30 ans, nous avons constaté un fort lien de cause à effet entre l’alimentation et les becs de perroquet chez le chien. Nous nous sommes basés sur l’observation et la reproductibilité de résultats constatés sur plusieurs années et une bonne centaine de chiens supplémentaires, sujets à ces becs de perroquet depuis notre dernier article sur le sujet il y a 2 ans (“Bec de perroquet chez le chien : ce qu’on ne vous dit pas !”).

Les résultats sont très parlant puisque dans 100% des cas un changement alimentaire précis permet de venir très rapidement et définitivement à bout des inflammations associées à la syndesmophytose (en phase avancées) mais également aux réelles crises inflammatoires. Mais l’influence de l’alimentation sur cette pathologie ne s’arrête pas là. En effet, il semble que l’alimentation soit à l’origine même de ces calcifications discales (syndesmophytes) appelées plus couramment becs de perroquet.

Qu’est-ce qui nous permet d’affirmer cela ? Ayant fait pratiquer de nombreux nouveaux bilans radiologiques plusieurs mois ou années après à une grande partie de ces chiens, nous constatons radiologiquement un arrêt net et définitif de la prolifération de syndesmophytes (becs de perroquet). Nous en déduisons donc également que l’alimentation inadaptée est effectivement à l’origine même de leur développement.

L'origine du bec de perroquet chez le chien : une alimentation inadaptée à ses besoins physiologiques

Quels ingrédients ou aliments sont à l’origine des becs de perroquet chez le chien ?

Il est difficile d’identifier la qualité réelle d’un aliment, tant on peut retrouver d’éléments dont on ne connaît pas l’origine et la qualité dans une croquette. La qualité joue un rôle très important mais le fait que des ingrédients de qualité soient inadaptés au régime carnivore de nos chiens semble également jouer un grand rôle et être à l’origine d’un forte augmentation des cas de syndesmophytoses ces dernières années.

En effet, nous constatons que l’immense majorité des personnes qui nous contactent pour ces syndesmophytoses, sont à des croquettes “sans céréales” mais riches en légumes ou à une alimentation ménagère (viande crue) incorporant des légumes. Dans l’alimentation crue par exemple (sans boeuf ni porc), le simple fait d’arrêter les légumes suffit à redonner une vitalité et une aisance articulaire au chien dans les 3 jours qui suivent.

En ce qui concerne les croquettes sans céréales mais avec légumes, il semble que la présence de légumineuses, lentilles, pois-chiches, pois, pommes de terre, patates douces, soient totalement inadaptée au régime naturel de nos carnivore domestiques et source de troubles digestifs : selles molles, diarrhées, flatulences nauséabondes excessives, vomissement de bile, chien qui se met manger beaucoup d’herbe,… Cela inclut également les dérivés protéiques, d’amidon et de fibres de ces ingrédients (par exemple, les protéines de pois, l’amidon de pomme de terre ou les fibres pois, etc…).

La qualité de l’alimentation joue un rôle, mais la présence de légumes jouent donc également un rôle extrêmement important.

Une fois pris en charge par une alimentation de qualité, adaptée à leur réels Besoins Biologiques et Naturels, ces chiens retrouvent une vrai vitalité qu’il avaient parfois perdu depuis de nombreux mois ou années. Un grand nombre ne pouvaient plus bouger et gémissaient lors des phases des crises.

Il faut le savoir, de nombreuses alimentations pour chien incluent des ingrédients reconnus comme toxiques par le centre Antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire, dont certains légumes comme la pomme de terre1.

Notons également que la FDA (U.S. Food and Drug Administration) alerte depuis 2017 dans de nombreux communiqués sur la présence de certains légumes dans les croquettes de nos chiens. Des dizaines de marques de croquettes, sans céréales et avec céréales intégrant ces légumes, sont aujourd’hui sous haute surveillance car ils seraient potentiellement à l’origine de pathologies graves2. La FDA a remis en évidence certains éléments commun à toutes ces marques : présence de légumineuses, les lentilles, pois-chiches, pois, les pommes de terre (ou divers autres types de pommes de terre).

Enfin, nous constatons la plupart du temps que ce sont un peu toujours les mêmes zones vertébrales qui sont atteintes par cette affection. Ces zones sont notamment en relation avec le système nerveux digestif mais également avec le développement embryologique des certains viscères et organes digestifs extrêmement important (intestins, foie, pancréas et estomac). Résultat, l’ensemble du système nerveux et vasculaire de la vertèbre se trouve affecté. Il n’est donc pas étonnant que l’alimentation puisse avoir une telle influence sur l’inflammation vertébrale lors de la présence de becs de perroquets (syndesmophytes ou cartilaginisation de disques inter-vertébraux).

Vous l’aurez compris : pour résoudre immédiatement l’inflammation liée au bec de perroquet du chien, il va vous falloir agir sur son mode d’alimentation actuel. Il faudra parfois le changer radicalement.

Dans la suite de cet article, vous trouverez 3 conseils concrets à appliquer dès maintenant pour le soulager rapidement. Mais n’hésitez pas à télécharger, en attendant, notre guide “Les 9 points indispensables pour bien choisir ses croquettes et préserver sa santé”, pour en découvrir plus sur la meilleure manière de conserver sa vitalité tout au long de sa vie.

Comment aider son chien lorsqu'il souffre de crises inflammatoires liées au bec de perroquet ?

Comment arrêter les crises inflammatoires de son animal ?

A CROQ’ la Vie et aux Joyeuses Gambades, nous sommes régulièrement contactés par des propriétaires affolés, face à des chiens qui ne bougent plus et gémissent de douleur à cause d’inflammations articulaires vertébrales liées à des becs de perroquet. Nous réussissons systématiquement à venir totalement à bout de cette inflammation grâce aux trois conseils suivants, que vous pouvez mettre en pratique dès maintenant !

Éliminer les fruits et légumes de son alimentation

Vous l’avez compris dans la première partie : il s’agit tout d’abord d’éliminer de son alimentation les aliments totalement inadaptés à son régime naturel de carnivore tels que les légumes (et fruits), qui avec le temps vont donner ces calcifications discales. Bien souvent, le simple fait d’arrêter cela suffit à nettement arrêter la crise inflammatoire articulaire, et à redonner une certaine aisance et mobilité au chien.

Veillez donc à bien consulter les étiquettes des croquettes ou pâtées, à la recherche des légumes ou fruits qui peuvent s’y cacher.

Choisissez une alimentation de qualité et adaptée

Cependant, comme nous l’avons vu, les légumes ne sont pas les seuls à incriminés puisque les becs de perroquets se retrouvent également chez des chiens étant nourris sans légumes. La qualité de l’alimentation joue donc également un grand rôle. En effet, pour éviter la récidive des crises et prendre soin de lui, vous devez lui trouver une meilleure croquette pour sa santé.

Une croquette de réelle qualité répondant à ses réels besoins Biologiques et Naturels sera celle qui :

  • N’inclut aucun fruit et aucun légume dans sa composition
  • Place la priorité sur des protéines et graisses animales de qualité. Tournez-vous vers des protéines et graisses dont vous connaissez l’origine et sous des législations que vous connaissez, telles que des protéines et graisses animales issues de viandes françaises et « agréées à la consommation humaine ».
  • Ne contient pas de sous-produits animaux, c’est à dire tout ce qui est pattes, carcasses, têtes, becs, plumes…
  • Réduit significativement son taux de glucides à moins d’un tiers de céréales dans la composition. Nous avons personnellement réussi à réduire ce taux à 23% seulement pour la santé de nos chiens, un des minimum au monde pour une croquette sans légumes.

Vous retrouverez tous ces points encore plus détaillés dans le guide ci-dessus.

Grâce à ce régime alimentaire proche de ses Besoins Biologiques et Naturels, son système digestif et nerveux va petit à petit se rééquilibrer, l’inflammation inter-vertébrale disparaître et vous verrez votre chien de nouveau se mouvoir avec aisance, et reprendre goût à la vie.

La viande crue aide votre chien à rétablir sa santé articulaire

Ajouter une ration de viande crue à sa gamelle

D’après notre expérience, inclure une portion de viande crue (volaille) dans son alimentation est toujours un réel plus et permet de gagner un temps précieux pour stopper net une crise inflammatoire liée aux becs de perroquet. C’est pourquoi nous vous conseillons presque toujours de mélanger dans son alimentation, pendant au moins 2 ou 3 semaines, de la viande crue à une croquette de réelle qualité. cette alimentation va lui permettre de rétablir d’autant plus vite sa santé digestive et articulaire.

Attention toutefois à lui donner une viande qui convient réellement à sa physiologie, à savoir :

  • Pas de boeuf ni de porc, source d’intolérances ou acidifiants
  • Plutôt de la volaille, pleine de bonnes protéines animales (ou de l’agneau, du lapin ou autres petites proies)
  • De la viande destinée à la consommation humaine

Alors maintenant, pourquoi pas vous ? (contactez-nous)

Certains des chiens atteints de becs de perroquet, que nous avons pris en charge et suivi jusqu’à rétablissement complet, ne pouvaient bien souvent plus bouger et gémissaient de douleur ; nous avons réussi à les soulager grâce à ces conseils simple et de bon sens. S’ils l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Si vous avez besoin d’aide, de conseils sur son alimentation ou que vous vous sentez totalement perdu, n’hésitez pas à nous contacter directement par mail : nous sommes toujours ravis d’aider les propriétaires soucieux de la santé de leur chien.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Toxicité de la pomme de terre pour les chiens – Centre Antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  2. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) – Questions & Answers: FDA Center for Veterinary Medicine’s Investigation into a Possible Connection Between Diet and Canine Heart Disease – June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/questions-answers-fda-center-veterinary-medicines-investigation-possible-connection-between-diet-and

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

20 commentaires
  1. Bonjour, je viens de lire votre article, mon matin de Naples 6 ans 70kg souffre beaucoup d’arthrose lombo-sacree et un bec de perroquet +++, il est sous anti inflammatoires et cortisone. Il mange des croquettes sans céréales. J’ai essayé de l’alimenter au cru, sans succès il a perdu beaucoup de poids car n’accepte pas la viande crue. Il a quelques séances d’ostéopathie Que puis je faire pour le soulager davantage et qu’il retrouve sa joie de vivre?
    Merci bien cordialement

    1. Bonjour,
      Tout d’abord, l’objectif est de faire en sorte que le processus de calcification arrête de s’accroître (becs de perroquet). Et pour nous, cela passe par une alimentation adaptée et de qualité, comme nous l’expliquons dans cet article.
      Je vous invite donc à retirer tous les éléments irritants et toxiques comme les légumes et les fruits et de privilégier des protéines de qualité.
      Nous vous recommandons de lui donner de la viande blanche crue afin de calmer au plus vite cette inflammation.
      Vous dites qu’il n’accepte pas la viande crue, je prends contact avec vous afin de savoir quel type de viande vous avez testé et de trouver avec vous une solution.
      Cordialement.

  2. Bonsoir
    J’attend des conseils de votre part pour Mon boxer (Jericho de 5ans).A part le changement d’alimentation aupres son operation de sa stenose foraminal, que conseillez vous pour sa Spondylose avance .
    J’ai transmission le scanner de sa patologie.
    Bonne reception.
    loivelyne05@hotmail.fr
    Tel :0658339377

  3. Bonsoir je viens aussi de partager vos discussions pour trouver des conseils. Mon chien houston bouvier bernois de 8 ans souffre de bec de perroquet après diagnostic radio. Comme certains d entre vous il ne mange pas et a perdu du poids. Il dort beaucoup et nous avons des difficultés à l interesser! Nous avons changé l alimentation introduit de la viande blanche crue mais comme il ne mange pas c est compliqué. La vétérinaire a prescrit à plusieurs reprises des anti-inflammatoires mais malgré tout ca change pas vraiment. Auriez vous d autres conseils pour le soulager rapidement?? Merci pour vos conseils

    1. Bonjour,
      Avant tout si votre chien ne souhaite pas s’alimenter, il ne faut pas le forcer. Son organisme a besoin d’éliminer, ce qui n’est pas possible en mangeant. Lorsque votre chien souhaitera s’alimenter, proposez-lui uniquement de la viande crue (sans boeuf et porc, sans autres aliments).
      Les traitements ne sont pas une solution sur le long terme et nous le constatons aussi sur le terrain que cette calcification d’un disque vertébral est un réflexe sympathique digestif (système nerveux) en lien avec la vascularisation du disque vertébral correspondant. Il faut donc agir à l’origine, c’est-à-dire sur l’alimentation.
      Nous restons à votre écoute si besoin.
      Cordialement.

  4. Bonjour,
    Je donne des croquettes Royal canin mobility,
    j’aimerais donc savoir si ces croquettes sont adaptés pour mon chien de 12 ans qui est atteint de bec de perroquet ++
    Depuis peut sa santé c’est dégradé il boite, ne dort plus correctement et ne pose plus sa patte arrière…. je ne sais pas quoi faire je suis aller au vétérinaire et il l’ont mis sous cortisone mais je ne trouve pas que ce soit très efficace…

    1. Bonjour,
      Avant tout, nous n’analysons pas de marques mais partageons ce qui est pour nous inadapté et au contraire essentiel dans l’alimentation du chien. D’ailleurs, je vous invite à lire notre infographie sur ce sujet : https://blog.croqlavie.fr/5-criteres-essentiels-pour-leur-sante
      Pour votre chien et afin de permettre à cette calcification de ne plus s’accroître, il faut agir sur son régime alimentaire et retirer les légumes et fruits présents dans son alimentation si tel est le cas (alimentation sèche ou ménagère). Il s’agit d’un réflexe sympathique digestif (système nerveux) en lien avec la vascularisation du disque vertébral correspondant, c’est donc bien par l’alimentation que vous pourrez l’aider au mieux.
      Je vous envoie un mail afin de vous apporter notre recul et expérience.
      Cordialement.

  5. bonjour, votre site est vraiment de bons conseils, merci a vous,

    je voudrais juste savoir si je fais cuire à l’eau la viande blanc de poulet plutôt que de lui donner cru. la viande cru le dérange beaucoup plus. pourrais- je lui faire cuire des carottes cuite a la vapeur , ou haricots vert en boite, puisque vous dites pas de légumes merci de votre réponse

    cordialement

    1. Bonjour,
      Si vous observez que votre chien supporte mieux la viande cuite, alors vous pouvez la faire cuire à basse température, au bain-marie peut être une solution en effet.
      En revanche, je vous déconseille d’intégrer des légumes crus ou cuits et d’autant plus si votre chien a des becs de perroquet. Ces derniers sont inadaptés aux carnivores et justement, le fait de retirer ces éléments, si donnés, permet de stopper la crise.
      Nous restons à votre écoute si besoin. N’hésitez pas à nous contacter directement par mail si vous souhaitez échanger davantage sur la santé de votre chien : conseils-sante@croq-la-vie.com
      Cordialement.

    1. Bonjour,
      Bien sûr, nous vous avons partagé notre expérience par mail, envoyé hier. La toute première chose à faire pour ces syndesmophytoses qui correspondent à une calcification d’un disque vertébral en lien avec le système digestif est d’agir sur le régime alimentaire en retirant les éléments inadaptés et notamment les légumes et de privilégier un régime alimentaire de qualité et répondant aux besoins naturels et biologiques du chien, comme nous pouvons le faire avec nos croquettes CROQ’ la Vie, c’est-à-dire sans légumes, sans fruits, riche en protéines de qualité et pauvre en céréales.
      N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez des questions.
      Cordialement.

  6. Bonjour je viens vers vous aujourd’hui car ma.chienne border braque âgée de 8 ans souffre de bec de perroquet du coup jusqu’à l’arrière train, le vétérinaire m’a.fait changer les croquettes, ce sont des Hills (Au poulet), il n’y a pas de légumes ni de fruit dedans, mais malheureusement elle a de plus en plus mal.
    Aider moi sil vous plaît, Car je n’aime pas du tout la voire souffrir.

    1. Bonjour,
      Retirer les éléments irritants et inflammatoires comme les légumes et fruits aide effectivement à calmer la crise, qu’il s’agisse d’éléments présents dans une alimentation sèche ou donnés en ration ménagère. Aussi, nous observons qu’apporter une portion de viande blanche participe d’autant plus à calmer l’inflammation. Bien sûr, il faut que l’ensemble du régime alimentaire aille dans le bon sens par sa qualité et adéquation avec les besoins naturels et biologiques du carnivore.
      Je me permets de prendre contact avec vous par mail afin d’en savoir plus sur son régime alimentaire actuel et passé et ainsi vous partager au mieux notre expérience.
      Cordialement.

  7. Bonjour
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre sujet à propos du bec de perroquet chez le chien.
    Je suis consterné car mon York de 9 ans a de grosses difficultés depuis près d’un mois à se mouvoir.
    Je lui ai donné des anti inflammatoire pendant 4 jours, ça le calme sur le moment mais ensuite la douleur revient.
    Je l’ai enmener chez son vétérinaire et les radios ont révélées un bec de perroquet et de l’arthrose.
    En plus il est diabétique ce qui complique sa situation.
    Je lui donne des croquettes
    Hill’s R/D spéciales pour réduire le poids.
    En lisant votre sujet vous dites que l’alimentation est importante.
    J’ai vraiment besoin de vos conseils car j’avoue que je suis triste de voir mon loulou ainsi.
    Merci
    Bien à vous

    1. Bonjour,

      Les traitements ne sont pas une solution sur le long terme et nous le constatons aussi sur le terrain que cette calcification d’un disque vertébral est un réflexe sympathique digestif (système nerveux) en lien avec la vascularisation du disque vertébral correspondant. Il faut donc agir à l’origine, c’est-à-dire sur l’alimentation.

      L’objectif est de faire en sorte que le processus de calcification arrête de s’accroître (becs de perroquet). Je vous invite donc à retirer tous les éléments irritants et toxiques comme les légumes et les fruits et de privilégier des protéines de qualité.

      Je me permets de demander à ma collègue qu’elle vous envoie de suite un mail afin de vous apporter notre recul et expérience.

      Cordialement

  8. Bonjour, je possède un Akita Americain de 3ans (1er septembre 2018). On lui a diagnostiqué des becs de perroquets. Cela dur depuis début juillet. Mon chien a perdu 11kg. Cela fais une semaine que je ne les pas pesé mais je pense qu’il a perdu encore du poids… Je suis totalement désemparé. Je lui donne des croquettes Hill’s. Il mange mais il maigrit à vu d’oeil. Il fais que dormir, il boit beaucoup, et il gemis quand il se couche et quand il ce relève. J’attend votre retour. Merci. Cordialement

    1. Bonjour,

      Tout d’abord, l’objectif est de faire en sorte que le processus de calcification arrête de s’accroître (becs de perroquet). Et pour nous, cela passe par une alimentation adaptée et de qualité, comme nous l’expliquons dans cet article.

      Je vous invite donc à retirer tous les éléments irritants et toxiques comme les légumes et les fruits et de privilégier des protéines de qualité.

      Nous vous recommandons de lui donner de la viande blanche crue afin de calmer au plus vite cette inflammation.

      Nous restons à votre écoute si besoin. N’hésitez pas à nous contacter directement par mail si vous souhaitez échanger davantage : conseils-sante@croq-la-vie.com

      Cordialement.

    2. Depuis hier je lui donne l’équivalent de deux escalopes cru de poulet plus ses croquettes. Aujourd’hui il pleure ++++ quand il ce relève. Alors effectivement j’ai constaté que quand ça aller et que mon chien commencé un peu à s’exciter, le lendemain mon chien est au plus mal… Dois je le faire marcher ou je dois le laisser et qu’il soit au repos total ?

      1. Bonjour,

        On constate que les aliments contenant des légumineuses et tubercules (pois, lentilles, pomme de terre, patate douce…) sont très inflammatoires dans les inflammations à becs de perroquet.

        La ou on constate les meilleurs retours, c’est en donnant de la viande crue et en laissant se reposer.

        N’hésitez pas à nous contacter directement par mail si vous souhaitez échanger davantage : conseils-sante@croq-la-vie.com

        Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique